Je veux être

 Je
suis...

un auteur ou une autrice...

 Je
cherche...

un auteur ou une autrice...

 Je
m'informe sur...

un auteur ou une autrice...

 Je
veux être...

un auteur ou une autrice...

Un scénario

Dix conseils de Marie Cadieux et Jean-Marc Dalpé

  1. Jean-Marc Dalpé

Commencer plus tôt que plus tard.

Marie Cadieux

Bien sûr! Si vous écrivez depuis votre tendre jeunesse, il y a de bonnes chances que vos muscles littéraires soient un peu plus souples, un peu plus performants. Mais si l’envie vous prend à 70 ans d’écrire, ne vous en privez pas. Le calendrier biologique ne devrait pas vous priver de prendre rendez-vous avec les mots qui vous habitent.

 

  1. Jean-Marc Dalpé

Ne jamais se priver peu importe la souplesse du corps me va… mais c’est souvent moins douloureux au lever du lit!

Marie Cadieux

Ne pas attendre la journée parfaite (ou le cahier idéal, ou le silence total, ou, ou…)

 

  1. Jean-Marc Dalpé            

Sans dédaigner l’éclair ou l’inspiration fulgurante, toujours se rappeler que le but n’est pas d’être ébranlé, moi l’auteur, mais d’ébranler le lecteur/spectateur. Écrire est un métier, pas un rituel.

Marie Cadieux

…et cent fois sur le métier… Car sans fois après fois, pas de métier.

Jean-Marc Dalpé

En abordant chaque scène, se souvenir que sans CONFLIT, on s’ennuie.

Marie Cadieux

Que oui! Que non! Car il me semble que certaines écritures, certains moments littéraires s’épanouissent plus pleinement dans l’harmonie, dans la quête de l’accord parfait. Mais justement, pour « en quêter », il faut qu’il y ait soif, faim, besoin.  Une certaine tension, qu’elle soit intérieure ou extérieure doit régner.

 

  1. Jean-Marc Dalpé

Pour explorer / exploiter la tension (synonyme de ‘vie’?), je cherche d’abord à nommer là où ça résiste… à l’intérieur et / ou à l’extérieur. C’est bon quand ça pince.

Marie Cadieux

Posséder et diriger ses personnages certes, (qu’il s’agisse d’une bête à deux pattes ou d’une feuille d’automne) mais se laisser surprendre aussi.

 

  1. Jean-Marc Dalpé

Comme en voyage, l’itinéraire du guide sert mais il a ses limites.

Mais si on parle d’amour… les sentiers battus sont des invitations à s’en crisser. Vivement, les transgressions!

Marie Cadieux

… Si je ne vis pas mon fou sur la page, où vais-je le vivre? (Quitte à demander le divorce tout de suite après.)

 

  1. Jean-Marc Dalpé

Quand la scène à écrire ne semble pas lever, ne pas s’en aller tout de suite. Attendre encore un peu.

Marie Cadieux

Mais ne pas en faire une scène! Attendre calmement, laisser venir. Il peut être bon aussi de s’éloigner.  Pas trop loin. Surtout, surtout, ne pas partir une lessive. Pour moi, le vrai courage, c’est de rester le cul sur la chaise. À interroger le doute. Le pincement de départ.

 

Jean-Marc Dalpé

… ni lessive, ni ménage de sa bibliothèque, ni réponse de courriels…  j’avoue qu’il m’est arrivé toutefois d’interroger le doute en coupant des légumes…

Marie Cadieux

Se lire, se relire, corriger.  Ensuite, l’oublier, ce texte.  Le bouder. Lui laisser vivre son adolescence.

 

  1. Jean-Marc Dalpé

L’aventure commence après la première couche.

Marie Cadieux

… couche qu’il faut parfois arracher. Au risque de se retrouver les fesses à l’air.

Et pour pas rester tout nu trop longtemps, enchaînons…

 

  1. Jean-Marc Dalpé

Écris en masse, puis coupe au max. Rajoute ensuite au compte-goutte. Le trop mine l’émotion.

Marie Cadieux

Cultive l’écoute. La parole des autres est une gouttelette précieuse.

 

  1. Jean-Marc Dalpé

Respire et conserve le rythme. Et quand tu vas le perdre parce que nous le perdons tous éventuellement… laisse l’ange passer avant de te remettre à respirer.

ET… (# 10 et des poussières- Rafale à quatre mains)

Cultive le rire. Cultive tes amitiés, littéraires et intimes.  Bref : reste à maison, mais va marcher souvent!