Je veux être

 Je
suis...

un auteur ou une autrice...

 Je
cherche...

un auteur ou une autrice...

 Je
m'informe sur...

un auteur ou une autrice...

 Je
veux être...

un auteur ou une autrice...

De la littérature pour ados

Dix conseils de Pierre-Luc Bélanger et Micheline Marchand

Écrire

Tout simplement écrire. Prendre les moyens qui s’imposent pour écrire et écrire encore. Pour Pierre-Luc, ça prend du calme, une routine. Pour Micheline, il est important de s’éloigner des distractions entre autres en coupant son accès à Internet. Et bien sûr, il faut trouver le temps et… s’asseoir.

Savoir pourquoi on écrit

Ce n’est ni pour la gloire ni pour l’argent. Plutôt écrire afin de tirer une satisfaction d’aller au bout de son histoire, de réussir à créer un monde qu’on souhaite partager avec d’autres. 

Ne pas être esclave de la recherche 

La recherche est un grand allié pour trouver des histoires vraies plus étranges que la fiction, pour aider à rendre les descriptions réalistes, les situations vraisemblables. Mais il faut savoir quand cesser la recherche et passer à l’écriture. Ensuite, il faut choisir les renseignements qui serviront à l’histoire et laisser tomber les autres… même s’ils sont hyper intéressants. 

Émouvoir

Faire vivre une émotion aux lecteurs et lectrices : tristesse, peur, colère, joie.

Le conseil le plus bref

Écrire des chapitres courts avec du suspense.

Créer des personnages attachants

La création de personnages que les lecteurs ou les lectrices aimeront aimer ou détester est un gage de succès. Il est souhaitable que les jeunes sentent un certain attachement avec les héros et leurs opposants.

Créer des personnages miroirs

La création de personnages dans lesquels les lecteurs ou les lectrices se reconnaîtront ou reconnaîtront des gens de leur entourage est aussi gagnant. Les jeunes aiment voir que certains personnages vivent des situations, des défis, des interrogations similaires à celles qui parsèment leur vécu.

Favoriser les dialogues

Il est important d’avoir de nombreuses séquences dialoguées (et même par textos) à travers une œuvre pour adolescents, car dans la vie l’on parle plus que l’on écrit. Il est préférable que les propos soient percutants et, si les personnages sont eux-mêmes adolescents, qu’ils reprennent le vocabulaire et les expressions propres aux jeunes.

Décrire brièvement

Les descriptions de lieux, de personnages, d’événements historiques doivent être précises, mais pas trop longues. Pour Micheline, les descriptions doivent permettre au lectorat de recréer dans leur tête et à leur façon le monde qu’elle a conçu. Pour Pierre-Luc, il faut laisser de la place à l’imagination et à la curiosité du lecteur ou de la lectrice. S’il souhaite en connaître davantage, il a accès à une tonne d’informations et de contenu médiatique au bout des doigts grâce à son appareil mobile.

Faire vivre des expériences

Lire une œuvre de fiction permet de voyager, de s’évader et de vivre des expériences dont les jeunes rêvent ou n’osent pas faire. Aborder des premières expériences liées à l’amour, à la consommation, à des aventures, à un saut en parachute… accrochera le lecteur et la lectrice.