Répertoire des membres

Accueil Répertoire des membres

Mazigh, Monia

Dr. Monia Mazigh est née en Tunisie et a immigré au Canada en 1991. Trilingue, elle parle couramment l’arabe, le français et l’anglais et détient un doctorat en finance de l’Université de McGill. Dr. Mazigh a travaillé à l’université d’Ottawa et a également enseigné à l’Université Thompson Rivers à Kamloops en Colombie-Britannique. Dr. Mazigh est devenue célèbre aux yeux du public en 2002 quand son mari Maher Arar, a été déporté en Syrie où il était détenu sans aucune accusation et torturé pour plus d’un an. Durant ce temps, Dr. Mazigh a livré un combat inlassable pour faire libérer son mari et a lutté sans relâche pour rétablir sa réputation et demander réparation. En janvier 2007, après une longue enquête, le gouvernement du Canada a finalement présenté ses excuses à son mari et à sa famille pour le tort qu’il lui a été causé. Depuis, Dr. Mazigh a publié un livre intitulé Les larmes emprisonnées qui raconte son expérience après l’arrestation de son mari et sa lutte pour rétablir sa réputation. En 2011, Dr. Mazigh a publié son premier roman intitulé Miroirs et mirages. En 2014, Miroirs et mirages a été publié en anglais chez Anansi House. Dr. Mazigh habite maintenant à Ottawa avec son mari et ses deux enfants.

Genres littéraires

Article, Récit, Roman

Types d'interventions

Atelier de création (grand public), Causerie

Publications

Hope Has Two Daughters, House of Anans, 2017.

Du pain et du jasmin, David, Ottawa, 2015.

Miroirs and mirages, Anansi, 2014.

Miroirs et mirages, L'Interligne, Ottawa, 2011.

Hope and Despair, Stuart MacLelland, 2008.

Les larmes emprisonées, Boréal, 2008.

Prix et distinctions

2017, Finaliste, Prix littéraire Champlain, Du pain et du jasmin

2012, Finaliste, Prix Trillium, Miroirs et mirages

2012, Finaliste, Prix Christine Dimitriu-Van-Saanen, Miroirs et mirages

2012, Finaliste, Prix du Salon du livre de Toronto, Miroirs et mirages

2012, Finaliste, Prix du livre d\\\'Ottawa, Miroirs et mirages

2009, Finaliste, Prix de la Ville d\\\'Ottawa , Les larmes emprisonnées

Couvertures médiatiques

Radio-Canada, « Plus on est de fous, plus on lit »