Programmation 2013-2014

Ateliers en milieu carcéral

L’AAOF monte un projet de création littéraire en français dans les pénitenciers de l’Ontario.

Le projet d’ateliers d’écriture en milieu carcéral donnera aux détenus l’occasion de rencontrer des auteur.e.s, soit des hommes et des femmes qui ne sont pas hors la loi et qui néanmoins ne sont pas à leur égard dans une position d’autorité ou de contrôle.

Dans ce projet, le détenu y trouvera des éléments de gratuité, de liberté et les recours aux sources de création par l’écriture qui lui permettra de dépasser ses aliénations pour vivre de manière positive. Il s’agira de créer ensemble des temps et des lieux où la parole est libre et où chacun, citoyen en liberté ou détenu, s’amène et partage.

D’autre part, et plus profondément, ce projet favorisera la rencontre humaine et la prise de conscience par l’écriture de la dignité de chacun; ce qui répond à un besoin particulièrement aigu chez le détenu.

Ainsi ce projet répond bien à l’objectif du PNHA appuyer la participation et l’inclusion sociale des aînés. Les auteurs/aînés offriront des ateliers d’écriture à des détenus aînés, afin de leur permettre de bien réintégrer la société et de se sentir valorisé, à leur sortie.

Notre projet en milieu carcéral permettra de renforcer la contribution des aînés dans une  collectivité bien particulière, soit celle des prisons. Notre projet facilitera l’émergence d’idées et d’approches nouvelles afin de valoriser les aînés qui vivent isolés de la société.

Par l’écriture, le détenu aîné découvrira la richesse de son imaginaire et pourra s’exprimer en toute liberté. A la fin du projet, les textes des détenus seront publiés dans une maison d’édition franco-ontarienne.

 

Histoires de la rue

Les ateliers d’écriture seront à offerts à Ottawa, aux bénéficiaires (hommes/femmes) francophones des Bergers de L’Espoir – Organisme qui offre de l’hébergement de courte et de plus longue durée aux sans-abris, et dont le principal objectif, vise entre autres […]à redonner aux personnes leur dignité, et une meilleure estime de soi.  Les ateliers seront davantage destinés aux bénéficiaires  du Programme d’hébergement supervisé offert par cet organisme, mais aussi à l’ensemble de leur clientèle, c.-à-d. ceux qui bénéficient d’un service d’hébergement de plus courte durée.

Bateau-livre

Le BATEAU-LIVRE – POÉSIE ENTRE DEUX RIVES se veut un événement original autour de la poésie, entre les poètes, les musiciens et leur public. Orchestré dans une mise en scène professionnelle, ce rendez-vous se tiendra sur l’eau, entre les deux rives de la rivière Outaouais, de façon à créer un pont entre deux provinces qui se voisinent, l’Ontario et le Québec. Des poètes et musiciens des deux régions seront sollicités, tout en s’ouvrant à d’autres poètes des deux provinces respectives. Cette activité est organisée conjointement par l’Association des auteures et auteurs de l’Ontario français (AAOF) – 25e anniversaire, l’Association des auteurs et auteures de l’Outaouais (AAAO), 34 ans de présence littéraire active en Outaouais; le Regroupement des éditeurs canadiens-français (RÉCF) qui regroupe des éditeurs francophones de partout au pays; la Maison de la poésie de Montréal (MPM) qui a pour mission de promouvoir la poésie québécoise. C’est aussi une façon de prolonger le thème du Salon du livre de l’Outaouais 2013 : Laissez-vous transporter… sur la Grande rivière. La musique sera au rendez-vous pour accompagner les mots. Un dépliant comprenant les textes qui seront lus sera remis au public. Des livres des poètes participants ainsi que des auteurs des associations organisatrices seront en vente sur le bateau. Le public pourra ainsi constater le dynamisme de l’écriture et de l’édition francophone en Ontario et au Québec. L’événement, d’une durée de deux heures, se déroulera sur un bateau, un vendredi soir de septembre 2013, avec un départ de Gatineau ou d’Ottawa.

 

Capsules radiophoniques

Le but principal de la production et de la diffusion de ces capsules est de donner un plus grand rayonnement aux œuvres récentes des auteurs franco-ontariens. Trop souvent, plusieurs d’entre eux ne reçoivent pas l’attention  nécessaire de la part des médias, ce qui fait une différence dans la vente et la fréquentation d’une œuvre par les lecteurs francophones. Diffusées sur l’ensemble du territoire canadien via le réseau des radios communautaires membres de l’ARC du Canada, ces capsules vont contribuer à faire connaître la littérature f.-o. et à mousser l’intérêt pour celle-ci. Ces capsules seront par la suite disponibles pour écoute via les sites Internet de l’AAOF et de l’ARC du Canada.

 

Impromptus littéraires

Mise en œuvre par l’AAOF d’un projet d’Impromptus de création littéraire qui se tiendra en marge des salons du livre de Toronto (décembre 2013), Sudbury (mai 2014), pour la région d’Ottawa, l’événement se tiendra dans le cadre du Symposium sur les langues officielles organisé par l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) (octobre 2013). À chaque endroit, huit (8) auteurs écriront en direct et rendront le public témoin du cheminement de leur imaginaire. Qu’ils utilisent le crayon ou l’ordinateur, tous les écrivains verront leur travail projeté sur écran. À l’intérieur d’une période de temps donné, les spectateurs/témoins pourront suivre mot à mot le cheminement de la pensée des écrivains et pourront suivre l’évolution et le développement des personnages, des situations et de l’histoire. Cela amènera le public à avoir avec l’auteur et son travail, un rapport plus sensible, plus émotif.

De plus, tout au cours de cet exercice, les auteurs, à plusieurs reprises, se verront inopinément mis au défi. En effet, ils participeront à des exercices où ils seront contraints d’écrire suivant un style, un sujet et une période de temps imposés. On peut penser ici à l’utilisation du procédé de cadavre exquis, à l’écriture d’un haïku à partir d’un même thème pour tous les auteurs ou d’un poème collectif. Ou encore, un poème écrit à partir d’information obtenue du public en utilisant la méthode du « speed dating », etc.

Tous les écrits récoltés durant la période de création en directe seront signés par l’auteur ou les auteurs, sommairement encadrés et vendus par encan silencieux. Les sommes amassées seront données à des bibliothèques publiques de la localité en vue d’achat de livres d’auteurs franco-ontariens. Les médias de la localité ainsi que les médias provinciaux seront informés de la tenue de cet événement et invités lors de la remise du montant recueilli.

En plus de contribuer à garnir des rayons de bibliothèque, cette activité vise surtout à donner aux publics de ces salons du livre et aux participants du Symposium de l’AFO, une opportunité sans égale de mieux comprendre, le processus créateur et la livraison de l’imaginaire d’un écrivain et d’être sensibilisé à son travail.