Nouvelles parutions

Bienvenue sur la page des publications récentes des membres de l’AAOF. Vous trouverez ci-dessous une description de chaque nouvelle parution, ainsi qu’un lien vous redirigeant vers un site qui vous permettra d’en faire l’achat.

Pour qu’une nouvelle parution soit inscrite à cette rubrique, vous devez fournir l’information nécessaire en cliquant ici. L’équipe de l’AAOF fera l’ajout dans les meilleurs délais.

Veuillez noter que l’AAOF n’affichera dans son site Internet que les publications des auteurs membres réguliers en règle.

Parfois, je n’écris pas

Diane Descôteaux

Parfois, je n’écris pas, haïku, Éditions JEBCA, collection L’Immortel, Massachussetts (USA), 2016, 91 pages.

 

elle, avec passion,

lui, sans intérêt, s’expriment —

farce d’attraction

 

Incendie à l’ouest

Diane Descôteaux

Incendie à l’ouest, haïku, Éditions du Grand Ruisseau, Saint-Sauveur-des-Monts, 2016, 68 pages.

« Les passages obligés n’ont qu’à s’éloigner d’elle, sinon elle les saisit et les fait basculer dans un manuscrit. » Lise ROBERT

« Le corps et la souffrance accueillis dans l’envolée de la vie. Les poèmes, écrits dans le style japonais du haïku, présentent la chaleur vivifiante du corps, des pensées, des émotions et du sens dans toute leur intensité. Amusant parfois, suscitant la sympathie souvent, ces 68 pages rebondissantes fascinent dans leur vérité toute crue. » Paule MONGEAU

Une bestiole à l’école

Mireille Messier

Une bestiole à l’école, littérature jeunesse, Éditions de l’Isatis, Montréal, 2016, 32 pages.

Quand une petite bestiole vient se poser dans la cour de l’école, les enfants crient et partent en courant. Mais une petite fille un peu plus curieuse que les autres s’attarde. Quelle est donc cette petite bête ?

Tout dépend de vous !

Benoît Cazabon

Tout dépend de vous !, roman de société, Société des écrivains, Paris, Montréal, 2016, 238 pages.

« On a l’impression de se trouver sur une piste sûre. Puis, elle nous échappe. On semble tout près et du coup, on n’a jamais été aussi éloigné de la vérité. On parle à des témoins, Napoléon, Hormidas, qui nous racontent en long et en large l’histoire, celle que nous cherchons précisément, et à la fin ils ne savent rien. Vertige et claustrophobie, je t’assure. L’Histoire ? Est-ce les faits du passé ou la narration que nous en retenons ? Dois-je demander ce que 1837 était ou ce que j’en retiens ? »

En 1937, Maxence Caseneuve, avocat, vit une période difficile depuis la grande dépression de 29. Son père vient de décéder. Maxence et sa fiancée, Yasmina, étudiante en anthropologie, découvrent parmi les dossiers laissés par le défunt un document énigmatique. Le couple se trouve entraîné sur les traces d’une identité perdue. De piste en piste, ils remontent vers des origines complexes, mais toutes plus prometteuses d’une continuité à reconstituer. Des filets de lumière fugace sur le passé laissent le pas à de grandes zones d’incertain. La recherche de l’ascendance révèle une dérive sur deux continents semée de songes et de mensonges. La quête de l’identité et la recherche du sens de la vie s’entremêlent sans jamais répondre à ces sollicitations fondamentales. La quête de soi trouve-t-elle sa réponse à l’extérieur dans une filiation héréditaire, culturelle, professionnelle, nationale ? Autour de l’oppression culturelle des francophones du Canada, Benoît Cazabon orchestre un roman sociohistorique vertigineux.

Ce livre est disponible à la vente au format papier chez BouquinPlus : www.bouquinplus.com ou par courriel : commande@neopol.ca

Disponible également sur commande en librairie. Version papier : 22,95 $ CAD

Retrouvez l’auteur sur son site Internet:  www.benoitcazabon.ca

 

J’ai marché sur les étoiles, sept leçons apprises sur le chemin de Compostelle

Gabriel Osson

J’ai marché sur les étoiles, sept leçons apprises sur le chemin de Compostelle, récit, Société des écrivains, 2015, 112 pages.

« Qu’est-ce qui nous pousse vers ce chemin ? Qu’est-ce qui nous pousse à quitter notre confort, amis, famille, parents, travail, amour et j’en passe ? Quel est l’aimant dans ce périple que tant d’autres ont fait avant moi ? […]

Je suis là sur ce chemin mythique, constellé d’étoiles, avec pour seul désir de marcher et d’essayer de comprendre, donner un sens à la vie, voir le monde sous un jour et avec des yeux nouveaux, ralentir la course de ma tête à la cadence de mes pieds poussiéreux sur le Camino de Santiago.

Aller vers Santiago n’est pas le but ni la destination. Le chemin en soi, c’est le but ! »

Faire le chemin, pas-à-pas, enjambées après enjambées, rencontre après rencontre. Ne rien chercher et tout découvrir : soi, l’autre, quelque part entre partages et silences. Apprendre à vivre dans le dépouillement, à se dépasser physiquement, à s’abandonner à ses pensées… Entre carnet de route, introspection et conseils pour les futurs participants, l’auteur nous fait vivre l’expérience de ce pèlerinage légendaire. Plus qu’un voyage, une aventure, un passage qui nous transforme.

Retrouvez l’auteur sur son site Internet : http://www.gabrielosson.com/

Amandine – La limonade rose

Diya Lim

Illustrations : Amandine Gardie

Amandine – La limonade rose, littérature jeunesse, Dominique et compagnie, Saint-Lambert, 2016, 112 pages.

C’est moi, Amandine! Ce matin, on dirait bien que mon petit voisin, Lester Mambo, a quelque chose de Top secret à me confier… Un secret, qui pourrait bien devenir LE grand projet de cette belle journée d’été !
Une histoire délicieuse comme un verre de limonade rose !