Découvrez les trois finalistes du Prix AAOF de littérature jeunesse 2020 !

Découvrez les trois finalistes du Prix AAOF de littérature jeunesse 2020 !

Communiqué de presse pour diffusion immédiate

 

Ottawa, le 15 septembre 2020 – L’Association des auteures et auteurs de l’Ontario français (AAOF) est très heureuse de pouvoir vous annoncer les trois finalistes du Prix AAOF de littérature jeunesse 2020 ! 
Notre association remet un Prix de littérature jeunesse depuis octobre 2018, en alternance avec le Prix Émergence AAOF qui récompense dorénavant, uniquement les œuvres destinées à un lectorat adulte.

Ce Prix qui, jusqu’à présent ne s’adressait qu’à des auteurs et autrices jeunesse émergent.e.s, fait peau neuve pour permettre à tous les auteurs et autrices jeunesse d’y être admissibles. Il reconnaîtra donc, cette année, un auteur ou une autrice jeunesse ayant publié.e un ouvrage jeunesse entre le 1er janvier 2018 et le 31 décembre 2019.

Le ou la lauréat.e sera dévoilé.e en même temps que les Prix du livre d’Ottawa lors d’une séance Facebook live, mercredi 21 octobre 2020 à partir de 18 h. Le ou la lauréat.e se verra attribuer une bourse de 2 000 $ et un montant de 1 000 $ sera ajouté pour faire la promotion du prix.

En outre, le Prix AAOF de littérature jeunesse est financé par l’entremise du Fonds Françoise-et-Yvan-Lepage (AAOF) de la Fondation franco-ontarienne.

LES FINALISTES

 

Otages de la nature publié aux Éditions David, collection 14/18

Alex, un jeune de dix-sept ans, accompagne sa mère, Fleur Monague, une auteure-compositrice anishnabée, à Rivière-Ahmic, le village du nord de l’Ontario où elle a vu le jour. Fleur espère y relancer sa carrière en participant à un spectacle organisé par un groupe écologiste qui lutte pour protéger des dunes sacrées menacées par l’exploitation forestière. De son côté, Alex rencontrera Danika Copecog, une Anishnabée qui l’initiera aux secrets de la nature.
Les événements prennent une tournure inattendue. Malgré eux, Alex et sa mère prolongent leur séjour dans la communauté déchirée par de vives tensions entre les écologistes et les bûcherons. En réaction à un coup d’éclat désespéré pour préserver la forêt des tronçonneuses, chaque camp se met à jouer dangereusement avec le feu.
Jusqu’où iront Alex, sa mère et Danika pour sauver la forêt ?
Romancier et scénariste très attaché à ses racines ontariennes, Daniel Marchildon offre ici un récit enlevant qui nous interroge sur notre conscience environnementale et notre ouverture aux autres cultures.

Biographie de Daniel Marchildon
« Avec ou sans raison, mais toujours avec passion. » Voilà la devise qui inspire Daniel Marchildon. Dès l’âge de 13 ans, il commençait la rédaction d’un roman qu’il regrette d’avoir mis à la poubelle. Né en 1961 dans la région de Penetanguishene, en Ontario, où il habite toujours, Daniel Marchildon œuvre comme écrivain, rédacteur et traducteur pigiste dans sa région natale à environ 160 km au nord de Toronto. Il obtient un baccalauréat en traduction avec concentration en Lettres françaises à l’Université d’Ottawa en 1983. Il a signé plus d’une vingtaine de publications, dont 11 romans pour jeunes, quatre romans et un recueil de nouvelles pour public adulte, ainsi que des ouvrages historiques. Son œuvre comprend aussi des scénarios pour la télévision et le cinéma, et également des nouvelles littéraires, des articles et des critiques publiés, entre autres, dans Le Droit, le journal communautaire Le Goût de vivre de Lafontaine et les revues Quad9, Mon mag à moi, Virages, Imagine, Liaison et Clik. Il est membre de l’Association des auteures et auteurs de l’Ontario français, de Communication-jeunesse et de la Société des auteurs de radio, télévision et cinéma (SARTEC).

 

Entre ici et là-bas publié aux Éditions David, collection 14/18

Pas facile d’être le bourgeon d’un arbre déraciné… C’est ce que pense et vit Ganaëlle, dix-sept ans.
Émigrée d’Afrique subsaharienne et au pays depuis bientôt trois ans, elle tente de devenir une Canadienne à part entière, mais se heurte à l’attitude négative de ses parents. Des parents qui ne lui semblent plus les mêmes depuis que la famille s’est réfugiée à Ottawa. Sa mère, surtout, a changé. De femme autonome, aimante et pleine d’humour, elle est devenue dépendante, renfermée et la colère qui la ronge la porte parfois jusqu’à la violence. Ganaëlle n’a personne à qui se confier. Elle se sent terriblement seule.
C’est sur les pages lignées de cahiers d’école qu’elle raconte son désarroi, sa rage et la solitude qui la tenaille. Pour ne pas étouffer.
Déracinement, adaptation et difficultés d’intégration, tels sont les sujets que Michèle Matteau aborde dans ce roman avec beaucoup de finesse et d’émotion, à travers la vie d’une famille d’immigrants révélée du point de vue d’une adolescente.

Biographie de Michèle Matteau

Michèle Matteau est née et a étudié au Québec. Elle a vécu en France, en Colombie-Britannique, en Nouvelle-Écosse et, depuis 1985, elle habite Ottawa. Elle a mené de front une carrière d’enseignante et de journaliste. Elle a conceptualisé, mis sur pied et coordonné, les Éditions Jeunesse de l’Agence canadienne de développement international (ACDI), travaillé à la recherche pour des émissions de télévision, à l’écriture de scénarios et de commentaires pour des documentaires et à l’élaboration de matériel pour diverses institutions culturelles et éducatives canadiennes. Elle donne des ateliers d’écriture dans le cadre de divers projets littéraires et, pendant presque 10 ans, elle a animé l’Atelier littéraire des Outaouais. Romancière, dramaturge et poète, elle a publié plus d’une dizaine de livres, dont plusieurs ont été couronnés de prix littéraires et, notamment, à deux reprises, par le Prix Trillium. Elle aime la vie sous toutes ses formes, déteste la bêtise et la duplicité sous tous leurs masques. Elle a horreur de la rectitude politique et de la meute qui confond vengeance et justice. Elle croit que l’amitié et la loyauté peuvent exister malgré la peur et la lâcheté. Elle espère beaucoup de la compassion et de la vraie générosité.

 

Trésor publié aux Éditions ORCA BOOK PUBLISHING

Un frère et une sœur partent à la chasse au trésor sans savoir exactement quel type de trésor ils désirent découvrir. Mais ce dont ils sont sûrs, c’est qu’un trésor c’est brillant, mystérieux et précieux—et que les meilleurs trésors sont difficiles à trouver!
Alors qu’ils explorent la forêt, le petit frère trouve des objets qui pourraient être des trésors : une plume d’oiseau, une noisette et une gousse d’asclépiade. Mais la sœur n’est pas facilement impressionnée. Après un moment, le frère commence à douter des ambitions de sa sœur, mais leur curiosité est récompensée quand ils découvrent le plus grand, le plus brillant, le plus mystérieux et le plus précieux des trésors, caché au sommet d’une colline.
Raconté exclusivement par l’entremise d’un dialogue, ce récit encourage les lecteurs à rechercher les petits trésors quotidiens qui nous entourent. Superbement illustré, Trésor exhale un sentiment d’émerveillement devant la nature et souligne les qualités magiques qu’il y a à regarder à travers les yeux d’un enfant.

Biographie de Mireille Messier

Née à Montréal en 1971, Mireille Messier grandi à Ottawa où elle étudie la radiodiffusion et le théâtre. Avant de devenir auteure jeunesse, elle est scénariste, rédactrice pigiste, animatrice et artiste de voix hors-champs. Parfois, elle pratique encore ces métiers ! Depuis la parution de son premier livre en 1999, elle a publié plus de 25 albums et romans pour les enfants. Elle habite à Toronto avec son mari, ses deux grandes filles, ses trois chats super poilus et une centaine de poissons rouges.